Club des lutteurs de la Haute-Sarine

Historique du club

En Haute-Sarine, la lutte suisse est pratiquée depuis 1922, et c’est M. Louis Bulliard qui fonde avec ses camarades un club de lutteurs du nom des « Armaillis lutteurs d’Arconciel ».

En 1936, le club prend un nouveau départ en devenant le « Club des lutteurs de Treyvaux et environs ».
A cette période, le centre du club se déplace en direction du Mouret et de la proche Singine, pour devenir un club  bilingue. Un local d’entraînement trouve place dans une annexe du café du Pafuet. Nous entrons dans la période des Buchmann, Jungo, Mauron, Gugler, Kilchoer. C’est sous cette période faste, en 1977, qu’est inaugurée la bannière du club sous le parrainage de Denise Waeber et Hugo Aeby

De 1988 à 2002, c‘était Arsène Kolly qui assumait, avec beaucoup de dynamisme et didées originales, les  destinées du club. De nombreuses fêtes de lutte, des camps dentraînement cantonal et romand étaient organisés avec grands succès.

Lévénement récent du club est certainement la fête fédérale de 1995 à Coire ou personne nest prêt doublier la première couronne fédérale des haut-sarinois, remportée par Bertrand Egger. Quant à Erich Jungo, il a eu lhonneur davoir été sélectionné et davoir fonctionné comme jury à la fête fédérale de lutte suisse à Berne en 1998.

Aujourd’hui, en 2004, le club peut compter sur les Kolly, Wohlhauser et dautres, soit une petite dizaine de lutteurs actifs et une vingtaine de garçons-lutteurs, pour assurer la pérennité de ce club.